Podcasts

Des ados en mode "citoyenneté" au TGI d'Evry

250 adolescents au tribunal de grande instance d'Evry cette semaine. Ils ne s'y rendent pas pour être jugés mais participent à l'opération « Citoyenneté » menée par le TGI avec le comité départemental Accès au Droit ainsi que l'association Justice et Ville. Ces collégiens sont en immersion au tribunal. Les précisions de la présidente du TGI d'Evry, Nicole Jarno interrogée par Brice Charrier.

250 adolescents au tribunal de grande instance d'Evry cette semaine. Ils ne s'y rendent pas pour être jugés mais participent à l'opération « Citoyenneté » menée par le TGI avec le comité départemental Accès au Droit ainsi que l'association Justice et Ville. Ces collégiens sont en immersion au tribunal.

Les précisions de la présidente du TGI d'Evry, Nicole Jarno interrogée par Brice Charrier.

11 février 2016

Le foot féminin, c'est aussi dans le Val d'Orge !

Quand on parle football féminin en Essonne, on pense tout de suite à Juvisy. Le club phare du 91 (qui joue en D1) affrontera d'ailleurs en 8e de finale de la Coupe de France, le PSG, la semaine prochaine. Mais Juvisy ne sera pas le seule représentante du département dans la compétition car l'équipe du Val d'Orge est aussi toujours en course. Elle accueillera Metz qui évolue en D2 comme elle. L'occasion de donner la parole à leur président, Daniel Carric.

Quand on parle football féminin en Essonne, on pense tout de suite à Juvisy. Le club phare du 91 (qui joue en D1) affrontera d'ailleurs en 8e de finale de la Coupe de France, le PSG, la semaine prochaine. Mais Juvisy ne sera pas le seule représentante du département dans la compétition car l'équipe du Val d'Orge est aussi toujours en course. Elle accueillera Metz qui évolue en D2 comme elle.

L'occasion de donner la parole à leur président, Daniel Carric.

05 février 2016

Le projet de décharge à St-Escobille bientôt enterré ?

2016 sera-t-elle l'année de l'abandon du projet de décharge à Saint-Escobille ? Ses opposants, réunis dans l'association ADSE, ont bon espoir alors que la Cour administrative d'appel de Versailles doit définitivement se prononcer.  Les explications de la présidente de l'ADSE, Marie-Josèphe Mazure interrogée par Brice Charrier.

2016 sera-t-elle l'année de l'abandon du projet de décharge à Saint-Escobille ? Ses opposants, réunis dans l'association ADSE, ont bon espoir alors que la Cour administrative d'appel de Versailles doit définitivement se prononcer. 

Les explications de la présidente de l'ADSE, Marie-Josèphe Mazure interrogée par Brice Charrier.

03 février 2016

La FFB 91 lance la chasse aux tricheurs

En ce début d'année, la Fédération Française du Bâtiment en Essonne entend bien en finir avec ce qui constitue selon elle le plus gros handicap pour la profession : la pratique par certains de prix anormalement bas. Ecoutez le président de la FFB 91, Bernard Toulouse interrogé par Brice Charrier.  

En ce début d'année, la Fédération Française du Bâtiment en Essonne entend bien en finir avec ce qui constitue selon elle le plus gros handicap pour la profession : la pratique par certains de prix anormalement bas.

Ecoutez le président de la FFB 91, Bernard Toulouse interrogé par Brice Charrier.

 

01 février 2016

"Des mesures impopulaires qui s'imposent"

L'année 2016 s'annonce difficile pour les usagers du département de Seine-et-Marne. C'est son président qui le dit après avoir bouclé le programme budgétaire.  Jean-Jacques Barbauxinterrogé par Brice Charrier.

L'année 2016 s'annonce difficile pour les usagers du département de Seine-et-Marne. C'est son président qui le dit après avoir bouclé le programme budgétaire. 

Jean-Jacques Barbauxinterrogé par Brice Charrier.

25 janvier 2016

L'Essonne va se serrer la ceinture

L'opposition demande au Président du Département de l'Essonne de reporter l'examen du Budget 2016. Son vote est prévu lundi mais pour la gauche, pas d'urgence et mieux vaut attendre le printemps, une fois dévoilées les solutions du gouvernement pour financer les dépenses sociales. Car en Essonne, le budget s'annonce serré et douloureux. Les explications du Président François Durovray interrogé par Brice Charrier.

L'opposition demande au Président du Département de l'Essonne de reporter l'examen du Budget 2016. Son vote est prévu lundi mais pour la gauche, pas d'urgence et mieux vaut attendre le printemps, une fois dévoilées les solutions du gouvernement pour financer les dépenses sociales. Car en Essonne, le budget s'annonce serré et douloureux.

Les explications du Président François Durovray interrogé par Brice Charrier.

22 janvier 2016

La CGT 91 décrète l'état d'urgence sociale

La CGT 91 tire la sonnette d'alarme en ce début d'année. Le syndicat n'hésite pas à employer l'expression symboliquement forte d' « état d'urgence sociale », justifiée par les difficultés de plusieurs entreprises privées en Essonne. Un millier d'emplois sont aujourd'hui en sursis, ce à quoi s'ajoute les menaces dans le secteur public. Olivier Champetier, le secrétaire départemental de la CGT 91, interrogé par Brice Charrier.

La CGT 91 tire la sonnette d'alarme en ce début d'année. Le syndicat n'hésite pas à employer l'expression symboliquement forte d' « état d'urgence sociale », justifiée par les difficultés de plusieurs entreprises privées en Essonne. Un millier d'emplois sont aujourd'hui en sursis, ce à quoi s'ajoute les menaces dans le secteur public.

Olivier Champetier, le secrétaire départemental de la CGT 91, interrogé par Brice Charrier.

21 janvier 2016

Evry sur le front de la laïcité

Laïcité, citoyenneté et vivre-ensemble. Un triptyque que la Ville d'Evry entend remettre au goût du jour. Depuis la semaine dernière et pour encore un mois, des ateliers sont proposés sur la laïcité donc mais aussi la religion et l'identité. Plus de 350 évryéens (dont la moitié de jeunes) devraient y prendre part. Animés par une équipe indépendante, ces ateliers sont censés aboutir à une synthèse qui permettra de redonner du sens à chacune de ces valeurs. Le maire d'Evry Francis Chouat interrogé par Brice Charrier  

Laïcité, citoyenneté et vivre-ensemble. Un triptyque que la Ville d'Evry entend remettre au goût du jour. Depuis la semaine dernière et pour encore un mois, des ateliers sont proposés sur la laïcité donc mais aussi la religion et l'identité. Plus de 350 évryéens (dont la moitié de jeunes) devraient y prendre part. Animés par une équipe indépendante, ces ateliers sont censés aboutir à une synthèse qui permettra de redonner du sens à chacune de ces valeurs.

Le maire d'Evry Francis Chouat interrogé par Brice Charrier

 

19 janvier 2016

"L'Essonne est une petite Allemagne !"

Chefs d'entreprises, élus et institutionnels essonniens se sont retrouvés à l'autodrome de Linas-Montlhéry hier soir. Le MEDEF 91 y présentait ses voeux pour la nouvelle année. En ce début 2016, le patronat du 91 veut se montrer résolument optimiste par la voix de son président. Christian Thérond interrogé par Brice Charrier.

Chefs d'entreprises, élus et institutionnels essonniens se sont retrouvés à l'autodrome de Linas-Montlhéry hier soir. Le MEDEF 91 y présentait ses voeux pour la nouvelle année. En ce début 2016, le patronat du 91 veut se montrer résolument optimiste par la voix de son président.

Christian Thérond interrogé par Brice Charrier.

15 janvier 2016

Bollig und Kemper doit rester à Fleury-Mérogis !

Alors que le leader européen du vernis automobile vient de rentrer dans le giron du groupe japonais Nippon Paint, le maire de Fleury-Mérogis met en garde contre une délocalisation en Europe de l'Est. Bollig und Kemper emploie 100 personnes sur la ville et David Derrouet attend donc la construction d'une nouvelle usine, aux normes en terme de sécurité. Mais ce ne semble pas être l'option privilégiée des principaux clients de Bollig und Kemper. Les explications de David Derrouet interrogé par Brice Charrier.  

Alors que le leader européen du vernis automobile vient de rentrer dans le giron du groupe japonais Nippon Paint, le maire de Fleury-Mérogis met en garde contre une délocalisation en Europe de l'Est. Bollig und Kemper emploie 100 personnes sur la ville et David Derrouet attend donc la construction d'une nouvelle usine, aux normes en terme de sécurité. Mais ce ne semble pas être l'option privilégiée des principaux clients de Bollig und Kemper.

Les explications de David Derrouet interrogé par Brice Charrier.

 

13 janvier 2016