L'interview

Evry sur le front de la laïcité

Laïcité, citoyenneté et vivre-ensemble. Un triptyque que la Ville d'Evry entend remettre au goût du jour. Depuis la semaine dernière et pour encore un mois, des ateliers sont proposés sur la laïcité donc mais aussi la religion et l'identité. Plus de 350 évryéens (dont la moitié de jeunes) devraient y prendre part. Animés par une équipe indépendante, ces ateliers sont censés aboutir à une synthèse qui permettra de redonner du sens à chacune de ces valeurs. Le maire d'Evry Francis Chouat interrogé par Brice Charrier  

Laïcité, citoyenneté et vivre-ensemble. Un triptyque que la Ville d'Evry entend remettre au goût du jour. Depuis la semaine dernière et pour encore un mois, des ateliers sont proposés sur la laïcité donc mais aussi la religion et l'identité. Plus de 350 évryéens (dont la moitié de jeunes) devraient y prendre part. Animés par une équipe indépendante, ces ateliers sont censés aboutir à une synthèse qui permettra de redonner du sens à chacune de ces valeurs.

Le maire d'Evry Francis Chouat interrogé par Brice Charrier

 

19 janvier 2016

"L'Essonne est une petite Allemagne !"

Chefs d'entreprises, élus et institutionnels essonniens se sont retrouvés à l'autodrome de Linas-Montlhéry hier soir. Le MEDEF 91 y présentait ses voeux pour la nouvelle année. En ce début 2016, le patronat du 91 veut se montrer résolument optimiste par la voix de son président. Christian Thérond interrogé par Brice Charrier.

Chefs d'entreprises, élus et institutionnels essonniens se sont retrouvés à l'autodrome de Linas-Montlhéry hier soir. Le MEDEF 91 y présentait ses voeux pour la nouvelle année. En ce début 2016, le patronat du 91 veut se montrer résolument optimiste par la voix de son président.

Christian Thérond interrogé par Brice Charrier.

15 janvier 2016

Bollig und Kemper doit rester à Fleury-Mérogis !

Alors que le leader européen du vernis automobile vient de rentrer dans le giron du groupe japonais Nippon Paint, le maire de Fleury-Mérogis met en garde contre une délocalisation en Europe de l'Est. Bollig und Kemper emploie 100 personnes sur la ville et David Derrouet attend donc la construction d'une nouvelle usine, aux normes en terme de sécurité. Mais ce ne semble pas être l'option privilégiée des principaux clients de Bollig und Kemper. Les explications de David Derrouet interrogé par Brice Charrier.  

Alors que le leader européen du vernis automobile vient de rentrer dans le giron du groupe japonais Nippon Paint, le maire de Fleury-Mérogis met en garde contre une délocalisation en Europe de l'Est. Bollig und Kemper emploie 100 personnes sur la ville et David Derrouet attend donc la construction d'une nouvelle usine, aux normes en terme de sécurité. Mais ce ne semble pas être l'option privilégiée des principaux clients de Bollig und Kemper.

Les explications de David Derrouet interrogé par Brice Charrier.

 

13 janvier 2016

Accompagner le handicap mental, une mission toujours plus difficile

Un forum vacances pour les personnes en situation de handicap mental ou psychique aura lieu demain à Ris-Orangis, dans la nouvelle maison d'accueil spécialisé "La Briancière". Le rendez-vous est organisé pour la 4e année par l'association spécialisée Altérité qui accompagne près de 1000 enfants et adultes essonniens à travers ses 21 établissements sur le département. Un travail de plus en plus difficile face aux contraintes et au manque de moyens imputables aux élus et institutions. Brice Charrier a interrogé la directrice adjointe d'Altérité, Dominique Naels

Un forum vacances pour les personnes en situation de handicap mental ou psychique aura lieu demain à Ris-Orangis, dans la nouvelle maison d'accueil spécialisé "La Briancière". Le rendez-vous est organisé pour la 4e année par l'association spécialisée Altérité qui accompagne près de 1000 enfants et adultes essonniens à travers ses 21 établissements sur le département. Un travail de plus en plus difficile face aux contraintes et au manque de moyens imputables aux élus et institutions.

Brice Charrier a interrogé la directrice adjointe d'Altérité, Dominique Naels

08 janvier 2016

Les soldes ? Attention aux fausses réducs...

C'est parti pour les soldes d'hiver ! Le coup d'envoi a été lancé hier, jusqu'au 16 février, avec dans les magasins et sur internet des stocks d'invendus à liquider, plus importants que d'habitude en raison de la douceur de la météo de ces derniers mois et de la morosité liée aux attaques terroristes. Ca démarre donc très fort avec des réductions très significatives dés ces premiers jours. Mais attention à ne pas se faire avoir car la réglementation a changé en matière de prix. Les explications et les conseils de Justine Massera, juriste au sein de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir.  

C'est parti pour les soldes d'hiver ! Le coup d'envoi a été lancé hier, jusqu'au 16 février, avec dans les magasins et sur internet des stocks d'invendus à liquider, plus importants que d'habitude en raison de la douceur de la météo de ces derniers mois et de la morosité liée aux attaques terroristes. Ca démarre donc très fort avec des réductions très significatives dés ces premiers jours. Mais attention à ne pas se faire avoir car la réglementation a changé en matière de prix.

Les explications et les conseils de Justine Massera, juriste au sein de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir.

 

07 janvier 2016

Le don du sang, un acte citoyen fort

Une collecte de sang aura lieu en fin de semaine à Brétigny-sur-Orge. Elle se déroulera samedi, salle Maisonneuve, à partir de 10h. Il ne faut pas y aller à jeun et compter 3 quarts d'heure sur place. Les responsables espèrent accueillir 120 personnes, surfant ainsi sur la mobilisation citoyenne qui a suivi les attentats du mois de novembre. On parle de cet acte citoyen avec Patrick Ksiazkiewicz, le président de l'association pour le Don du sang de Brétigny et ses environs.

Une collecte de sang aura lieu en fin de semaine à Brétigny-sur-Orge. Elle se déroulera samedi, salle Maisonneuve, à partir de 10h. Il ne faut pas y aller à jeun et compter 3 quarts d'heure sur place. Les responsables espèrent accueillir 120 personnes, surfant ainsi sur la mobilisation citoyenne qui a suivi les attentats du mois de novembre.

On parle de cet acte citoyen avec Patrick Ksiazkiewicz, le président de l'association pour le Don du sang de Brétigny et ses environs.

06 janvier 2016

Le MEHB sur tous les fronts

La fin de semaine s'annonce chargée pour les handballeurs de Massy. Le MEHB va disputer 2 matches en l'espace de 3 jours, à domicile. Ca commence ce soir avec la réception de Cherbourg en championnat de Pro D2. Puis vendredi, un 16e de finale de Coupe de France prestigieux contre Dunkerque, équipe qui évolue dans l'élite en LNH. Avant ces deux rencontres, Brice Charrier a interrogé le président du club massicois, Gilles Desgroslard.

La fin de semaine s'annonce chargée pour les handballeurs de Massy. Le MEHB va disputer 2 matches en l'espace de 3 jours, à domicile. Ca commence ce soir avec la réception de Cherbourg en championnat de Pro D2. Puis vendredi, un 16e de finale de Coupe de France prestigieux contre Dunkerque, équipe qui évolue dans l'élite en LNH.

Avant ces deux rencontres, Brice Charrier a interrogé le président du club massicois, Gilles Desgroslard.

16 décembre 2015

Une asso du 91 appelle les enfants à rendre les armes

« Faites la paix, pas la guerre ». Une opération originale lancée en ce mois de décembre par une association essonnienne, La Fabrique à Neuf, qui collecte, recycle et valorise les déchets depuis l'année dernière sur ses 3 sites de Corbeil, Ris-Orangis et Montgeron. Sauf que là, elle invite les enfants à ramener leurs répliques d'armes pour les échanger gratuitement contre d'autres jouets. Les explications de Pierre Garnier, le directeur général de La Fabrique à Neuf, interrogé par Brice Charrier.

« Faites la paix, pas la guerre ». Une opération originale lancée en ce mois de décembre par une association essonnienne, La Fabrique à Neuf, qui collecte, recycle et valorise les déchets depuis l'année dernière sur ses 3 sites de Corbeil, Ris-Orangis et Montgeron. Sauf que là, elle invite les enfants à ramener leurs répliques d'armes pour les échanger gratuitement contre d'autres jouets.

Les explications de Pierre Garnier, le directeur général de La Fabrique à Neuf, interrogé par Brice Charrier.

15 décembre 2015

Le Département craint la mise sous la tutelle

Le second tour des élections régionales a donc eu lieu hier mais dés aujourd'hui en Essonne, c'est le Département qui est à nouveau au coeur des préoccupations. Les élus se retrouvent en séance publique pour le débat d'orientations budgétaires. Une question qui a déjà donné lieu à de vifs échanges avec l'ancienne majorité de gauche, dans l'opposition depuis le printemps dernier. Face à une situation financière très difficile, le président renouvelle ses inquiétudes en des termes forts. François Durovray interrogé par Brice Charrier.  

Le second tour des élections régionales a donc eu lieu hier mais dés aujourd'hui en Essonne, c'est le Département qui est à nouveau au coeur des préoccupations. Les élus se retrouvent en séance publique pour le débat d'orientations budgétaires. Une question qui a déjà donné lieu à de vifs échanges avec l'ancienne majorité de gauche, dans l'opposition depuis le printemps dernier. Face à une situation financière très difficile, le président renouvelle ses inquiétudes en des termes forts.

François Durovray interrogé par Brice Charrier.

 

14 décembre 2015

Un autre visage de la banlieue par le cinéma

Du cinéma ce soir au centre Sidney Béchet de Grigny. Il ne s'agit pas du dernier James Bond ou de la production à gros budget du moment mais de court-métrages réalisés par de jeunes essonniens issus des quartiers populaires. Encadrés par l'association de Viry-Châtillon « 1000 Visages », spécialisée dans le 7e art, ils ont filmé leur quartier, sous forme de documentaire sur le sport ou la recherche d'emploi par exemple, mais aussi de fictions.
Au micro de Brice Charrier, les précisions de Flora Marchand, responsable du projet « Je filme mon quartier » au sein de l'association « 1000 Visages ».

Du cinéma ce soir au centre Sidney Béchet de Grigny. Il ne s'agit pas du dernier James Bond ou de la production à gros budget du moment mais de court-métrages réalisés par de jeunes essonniens issus des quartiers populaires. Encadrés par l'association de Viry-Châtillon « 1000 Visages », spécialisée dans le 7e art, ils ont filmé leur quartier, sous forme de documentaire sur le sport ou la recherche d'emploi par exemple, mais aussi de fictions.

Au micro de Brice Charrier, les précisions de Flora Marchand, responsable du projet « Je filme mon quartier » au sein de l'association « 1000 Visages ».

10 décembre 2015